PUBLICITE

Expo à New York : Helio Oiticica, cocaïne, culture gay et marginalité

Ce n’est pas tous les jours qu’à Manhattan on peut marcher pieds nus en écoutant chanter les perroquets, ou s’allonger sur des matelas en se limant les ongles, entouré de dessins tracés avec des lignes de cocaïne.

Voir en ligne : http://reloaded.e-llico.com/article...

PUBLICITE